negocier pret

Le fonctionnement d’un rachat de crédit immobilier

Quand les taux d’intérêts se retrouvent en baisse, il devient possible de renégocier son crédit immobilier. Dans ce cas, vous pouvez également le faire racheter par une autre banque que la votre afin de profiter de conditions d’emprunt plus avantageuses. A travers ces quelques lignes, nous vous éclairons sur ces deux pratiques.

Le principe de renégociation d’un crédit immobilier

La renégociation d’un crédit immobilier se fait entre le client et la banque qui fournie le service. L’intérêt est de bénéficier de meilleures conditions d’emprunt, notamment un taux d’intérêt moins élevé qu’au départ. Cela se fait de manières différentes :

  • Des mensualités de remboursement allégées;
  • une durée de remboursement plus réduite.

Un avenant au contrat originel atteste du nouvel aménagement de ce dernier. Cependant, il faut savoir que cela entraîne certains frais en plus. En effet, votre banque est en droit de vous demander des « frais d’avenant au contrat » pour étudier la demande et monter le crédit.

Aussi, rappelez-vous que la suite de la renégociation entraine une publicité foncière dans le cas où votre crédit immobilier repose sur une hypothèque. Ceci car les modifications en termes de durée de remboursement ou de taux d’intérêt risquent de provoquer des changement au niveau de l’hypothèque.

L’avenant dans la renégociation d’un crédit immobilier

Dans le cas d’un prêt à taux fixe, l’avenant au contrat du crédit immobilier contient un échéancier des amortissements, le TAEG (Taux annuel effectif global) et le coût du crédit immobilier calculé selon les frais et les échéances post-renégociation. Sachez alors que la première composante doit détailler le capital restant du pour chaque échéance de remboursement anticipé.

En revanche, s’il s’agit d’un prêt à taux variable, l’avenant se composera des conditions et modes de variation des taux d’intérêt en plus des composantes de l’avenant pour un prêt à taux fixe cités plus haut.

En ce qui concerne la signature de l’avenant, elle se fait par lettre, cachetée par la poste et envoyée par la banque ou alors via une autre méthode d’envoi dont les deux parties prenante conviennent tant qu’elle permet de valider la date de l’acceptation de la renégociation du crédit immobilier.

Notez aussi que pour tout type de contrat de crédit immobilier, il y a un délais de 10 jours à partir de la réception de l’avenant pour permettre à l’emprunteur d’émettre une acceptation ou un refus de la renégociation.

Comment obtenir le rachat de son crédit immobilier ?

D’abord, il faut savoir que le rachat d’un crédit immobilier ne se fait pas que par une banque. On a souvent tendance à l’oublier mais il y a d’autres établissements financiers qui accordent des crédits immobiliers tels que les sociétés de financement.

Quoiqu’il en soit, votre crédit immobilier peut être racheté par un autre établissement financier que celui chez qui vous avez souscrit son contrat à l’origine. Par conséquent, l’opération implique l’établissement d’un nouveau contrat.

Ainsi, vous aurez à payer, en premier lieu, les pénalités dues aux indemnités de remboursements anticipés relatif au crédit immobilier initial. En deuxième lieu, les frais de mainlevée d’hypothèque seront également à déboursé dans le cas de la présence d’une garantie du genre. Enfin, il y a des frais de garantie et de dossiers pour vous permettre d’ouvrir un nouveau crédit immobilier et de signer un nouveau contrat.

Il faut noter aussi que votre nouveau prêteur est en droit de vous exiger la souscription à une assurance emprunteur en guide de garantie pour le nouveau prêt. Dans le même but, une caution bancaire ou une autre hypothèque pourraient vous être imposées.